Air Freight and the COVID-19 Pandemic

Fret aérien et pandémie COVIDE-19

Kelsey Schenk - Marketing Officer
Kelsey Schenk
Responsable marketing

La semaine dernière, nous vous avons mis à jour l’impact du COVIDE-19 sur le fret maritime et l’effet qu’il a sur les trois plus grands ports d’Europe. Cette semaine, nous couvrons le fret aérien.

Alors que les pays entrèrent en lockdown et que les frontières étaient fermées, l’industrie du transport aérien s’arrêta brutalement. De nombreux pays ont fermé leur espace aérien. Des exceptions ont été faites pour les avions transportant des citoyens qui rentrent chez eux et le fret essentiel.

Pas de passagers, mais l’avion est plein

Les compagnies qui tentaient d’expédier leurs marchandises par fret aérien se heurtent à un problème. Dans de nombreux cas, le problème n’était pas d’obtenir la permission de transporter les marchandises vers un pays, mais il était de trouver de l’espace dans un avion. Avec la quasi-totalité de la flotte d’avions de passagers échoués dans le monde entier, la capacité de fret aérien disponible a chuté à près de 50%. Ce que beaucoup de gens ne savent pas, c’est que près de la moitié de la cargaison mondiale est transportée dans le ventre des avions de passagers...

Avec des revenus en baisse très rapide, les compagnies aériennes cherchaient des moyens de continuer à faire de l’argent. Dans un premier temps, les compagnies aériennes ont piloté des avions de passagers avec des sièges vides et des cales de chargement complètes. Mais il ne fallut pas longtemps avant que des solutions soient développées pour transporter du fret dans la zone passagers de l’avion. Bientôt, il y avait des photos émergeant compartiments à bagages aériens remplis de boîtes, et des boîtes attachées dans les sièges des passagers.

Forbes a rapporté:

De nombreuses compagnies aériennes à travers le monde ont commencé des vols uniquement sous-fret à l’aide d’avions de passagers pour renforcer la capacité de fret aérien à l’échelle mondiale et répondre à une hausse de la demande. American Airlines, par exemple, a effectué la semaine dernière son premier vol régulier uniquement de fret depuis 1984, lorsqu’elle a retiré le dernier de ses Boeing 747 cargos. Le vol de fret uniquement d’American a effectué deux allers-retours entre l’aéroport international de Dallas Fort Worth et l’aéroport de Francfort pendant quatre jours, à bord du 777-300, ne transportant que du fret et du personnel de vol nécessaire. Les autres transporteurs qui lancent des services de "fret passagers" comprennent les majors américaines Delta et United, Air Canada, Aeromexico, Austrian Airlines, British Airways, Cathay Pacific, Emirates, Iberia, Korean Airlines, la compagnie sud-américaine LATAM, Lufthansa, Qantas, Scoot et Swiss.

Ces mesures permettaient non seulement de s’assurer que le commerce mondial pouvait continuer à circuler, mais elles ont permis de distribuer du matériel médical vital dans le monde entier. Il a fallu apporter des modifications aux règlements dans différentes régions du monde, mais ceux-ci ont été mis en œuvre.

Lire l’article complet ici.

Quel est l’état actuel?

L’IATA vient de publier ses chiffres d’avril sur le fret aérien. Air Cargo Nouvelles rapports:

En ce qui concerne les performances régionales, l’IATA a déclaré que les compagnies aériennes basées en Asie-Pacifique ont vu leur demande de fret aérien international chuter de 31 % en avril 2020, par rapport à la même période un an plus tôt.

Toutefois, le grand marché Asie-Amérique du Nord a enregistré une baisse de 7,3 % en raison de la hausse des mouvements d’équipements de protection individuelle (PPE).

...

Les compagnies aériennes basées en Europe ont fait état d’une baisse de 33,7% des volumes de fret en avril, bien plus forte que le résultat de mars (-18,8%).

"Toutefois, le grand marché Europe-Asie a enregistré moins de baisse en raison de la hausse du mouvement de l’EPI", a déclaré l’IATA.

...

Les transporteurs nord-américains ont fait état d’une baisse de la demande de 11,5 % d’une année à l’autre en avril, soit la plus faible contraction de toutes les régions.

"Bien qu’il s’agit encore d’une baisse significative, elle reste inférieure à la baisse observée au plus fort de la crise financière mondiale en avril 2009 (-32,3%)", a indiqué l’IATA.

Lire l’article complet, avec des chiffres pour le Moyen-Orient, l’Afrique et l’Amérique du Sud ici.

Dans un autre article Air Cargo Nouvelles rapports sur la situation actuelle, avec des données de Seabury Consulting:

Les tarifs du fret aérien en partant de Shanghai ont poursuivi leur trajectoire descendante la semaine dernière, la capacité du fret aérien sur les routes clés étant restée stable.

...

Les statistiques de Seabury Consulting d’Accenture montrent que la capacité de l’Asie-Pacifique à l’Amérique du Nord est de 4 % supérieure à celle de la même semaine il y a un an, alors que la capacité du ventre augmente sur le marché global.

Pendant ce temps, sur les services de Shanghai à l’Europe, les prix moyens ont également baissé la semaine dernière – bien que dans une moindre mesure qu’en Amérique du Nord.

Les données de l’indice TAC montrent que les taux moyens sur le commerce ont diminué de 11,8 % par semaine pour s’établir à 8,65 $ le kg, mais qu’ils sont bien au-dessus de la moyenne de 2,44 $ le kg enregistrée l’an dernier.

La performance des taux en Europe reflète la capacité du commerce, qui est en baisse de 8% par rapport à l’année précédente.

Bien que la pénurie de capacité, causée par la perte de services aux passagers liée au coronavirus, s’atténue sur les tarifs transpacifiques et asie-europe, l’espace reste restreint sur de nombreuses autres voies.

La capacité transatlantique, par exemple, est en baisse de 60 % par année en direction ouest et de 52 % par suite en direction est. L’Amérique du Sud-Europe est en baisse d’environ 80% dans les deux sens, tandis que l’Amérique du Sud à l’Amérique du Nord est de 12% derrière l’an dernier.

La capacité globale de fret est en baisse de 26% par rapport à l’année précédente.

Lire l’article complet ici.

Comment vont les plus grands aéroports d’Europe?

Aéroport de Schiphol:

Une augmentation du nombre de vols cargo complets a principalement eu lieu vers l’Amérique du Nord et l’Asie. Le nombre de mouvements de fret complets supplémentaires vers l’Amérique du Nord s’élevait à plus de 275 vols. Plus de 250 vols supplémentaires vers l’Asie ont eu lieu. Néanmoins, le volume total de marchandises transportées a diminué de -26 %, car il ne compense pas entièrement le fret normalement transporté dans les cales d’aéronefs de passagers.

Aéroport de Bruxelles:

De plus en plus de compagnies aériennes ont commencé à opérer des vols supplémentaires avec des cargos complets. Ce comportement se traduit par une forte augmentation de 52,1 % par rapport à avril de l’année dernière. Cette augmentation compense en grande partie la perte de la capacité du ventre, qui a une forte diminution de 91%. Les vols de fret supplémentaires sont principalement effectués avec des avions plein fret.

...

Dans l’ensemble, les volumes de fret à Brussels Airport ont connu une baisse de 13,7% le mois dernier par rapport à avril 2019. La principale raison de cette diminution est l’annulation de la plupart des vols passagers.

Aéroport de Francfort:

Avec seulement 6 512 décollages et atterrissages, les mouvements de vol ont également diminué de 85,1 p. 100. Les poids de décollage maximum accumulés (MTOW) ont diminué de 75,1 p. 100 pour s’établir à 664 022 tonnes métriques. Les volumes de fret (comprenant le fret aérien et le courrier aérien) se sont contractés de 20,7 p. 100 pour s’établir à 141 337 tonnes métriques. Ces réductions sont principalement attribuables à la baisse de la capacité de fret disponible sur les vols de passagers. En comparaison, il y a eu beaucoup plus de vols de fret seulement en avril.

Aéroport d’Heathrow:

Le nombre de vols réservés aux marchandises a considérablement augmenté. La journée la plus chargée d’Heathrow pour le fret jusqu’à présent a été le 31 mars, quand elle a traité 38 vols de fret en une seule journée. L’aéroport traite habituellement 47 vols cargo par semaine.

Toutefois, le volume absolu de fret a chuté de 32% en mars, selon les derniers chiffres. Cela s’est traduit par le fait que plus de 95 % des marchandises sont habituellement transportées dans la cale des avions de passagers.

Take the load off your mind

Que vous expédiez à ou depuis ces aéroports, ou tout autre aéroport, nos spécialistes des douanes sont toujours prêts à répondre à toutes vos questions et à soutenir vos efforts commerciaux mondiaux. Contactez-les dès aujourd’hui. Take the load off your mind.